« La deuxième Assemblée synodale pour l’Afrique, souligne le Pape Benoît XVI, invite à « transformer la théologie […] en pastorale, c’est-à-dire en un ministère pastoral très concret, dans lequel les grandes visions de l’Écriture Sainte et de la Tradition sont appliquées à l’œuvre des évêques et des prêtres à un moment et en un lieu déterminés » (n. 10).

La théologie pratique est doublement définie aujourd’hui: comme discipline spécifique de la théologie qui étudie des pratiques religieuses et sociales et, d'autre part, comme une approche théologique fondamentale à partir de la praxis des croyants (praxis de l'Église, des chrétiens, de la société).

Il s’agit de prendre en compte la foi chrétienne (rapport des hommes à Dieu), en tant que foi vécue, et cela dans une culture donnée, c’est-à-dire  un moment donné de l’histoire. Le continent africain à la croisée des défis de la foi, du développement doit s’appuyer sur une Eglise qui lui est proche et lui propose, de façon concrète, les chemins d’une croissance intégrale.

Les étudiants doivent être imprégnés de cet engament de l’Eglise dans la société africaine actuelle dans l’accomplissement consciencieux, responsable du ministère sacerdotal.

Ce cours offre une grammaire de la vie en société dans une perspective chrétienne et africaine. A l’aide de l’étude des cas et des lectures (aussi bien des encycliques sociales, des textes synodaux et des lettres pastorales des évêques, que des réflexions des moralistes et éthiciens), ce cours examinera les aspects structurants de l’éthique sociale dans la perspective de l’enseignement social de l’Eglise Catholique (sa nature, sa spécificité, son anthropologie, ses sources, ses méthodes, son fondement, ses principes fondamentaux, sa relation à la culture et aux institutions sociales, son éclairage sur les défis sociaux de l’Afrique aujourd’hui, etc.) et un certain nombre de ses champs d’application (politique, économie, travail humain, paix, justice, droits humains, guerre, corruption, environnement, VIH/Sida, le sort des réfugiés, etc.).