La théologie des sacrements se présente, de nos jours, comme une discipline dont l’actualité est patente dans le contexte ecclésial qui est le nôtre. Cela apparaît au regard des fonctions à la fois ontologique, existentielle, praxéologique et eschatologique qu’on reconnaît à ces signes efficaces de la grâce, institués par le Christ et confiés à l'Eglise, à travers lesquels la vie divine est dispensée aux hommes. En dépit de cette importance reconnue aux sacrements, un besoin d’élucidation et de précision s’avère aujourd’hui utile en Afrique, au regard de la floraison des sacramentaux, et surtout de l’intérêt qu’ils suscitent dans le peuple de Dieu au détriment même des sacrements. Cela est d’autant plus justifié que l'envergure que l'usage des sacramentaux prend de nos jours donne matière à réflexion ; de fait, on constate de multiples déviations et même des profanations qui se traduisent par la concentration des fidèles sur la puissance des choses et des rites pour résoudre des problèmes purement existentiels. En conséquence, la foi est réduite à l'usage de ces signes sacrés comme de talismans magiques dont on attend la réalisation des désirs, eu égard à la dure réalité de la vie. Ainsi, l'usage des sacramentaux qui devrait être lié à la foi en Jésus-Christ et à la force d'intercession de l'Église, devient une recherche désespérée de signes, de rites et d’objets porte-chance. C'est toute cette réalité à la fois christologique, ecclésiologique et même pastorale que ce cours se propose d’affronter pour repréciser les données fondamentales de la théologie sacramentaire, souligner la spécificité des sacramentaux, et enfin, dans le prisme d’une évangélisation prophétique, susciter une réflexion théologico-pastorale en vue d’un christianisme adulte dans notre contexte ecclésial africain.

L’ecclésiologie a déjà une histoire qui montre bien que la dynamique interne de l’Église offre des paradigmes d’analyse et d’interprétation à travers des traités et des sommes systématiques. En partant de quelques considérations méthodologiques, le cours propose un parcours à travers les développements de la discipline. Après avoir insisté sur l’apport de Vatican II et de quelques théologiens contemporains, il conviendra de souligner les développements qu’ils ont provoqués à travers des modèles ecclésiologiques et des pratiques de foi en particulier le culte rendu à la Vierge Marie.