Les lettres pauliniennes sont à lire comme des appels à la conversion au Christ de Juifs encore séduits par la loi et de Gentils encore séduits par l’idolâtrie. Le fruit de cette conversion sera l’église et la communion au Christ notre justification et notre paix. Les luttes à ce double front culturel donnent lieu au troisième genre qui est le christianisme différent du judaïsme et du paganisme. C’est donc sous cet angle que nous examinerons les questions de la justification par la foi, de l’universalisme, des rapports entre l’homme et la femme, maître et esclave, l’émergence et la constitution des ministères. Enfin, nous examinerons comment nous pouvons nous réapproprier de la pensée paulinienne en Afrique.